Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En cliquant sur “Je comprends“, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Restauration des bâtiments

Voir ici les photos des travaux de la façade côté cloître

Voir ici les photos des travaux de la façade nord - Partie avancée

Voir ici les photos des travaux de la façade sud - Grosse tour

Charpente et couverture

Hormis le chai restauré dans les années 1990, tous les autres bâtiments présentaient des défaillances de couverture et de charpente. 

La restauration de la toiture de la Grange dîmière a constitué le premier chantier d’envergure effectué à l’abbaye dès 2020.

Bénéficiant d’une subvention de la Drac, les travaux de charpente et de couverture des Bâtiments conventuels et de la grosse tour - ainsi nommée - du XVe siècle, ont débuté en décembre 2021 et s’achèveront courant 2023. 75000 tuiles auront ainsi été posées lors de ce chantier de grande ampleur.

Déroulement du chantier

Les échafaudages extérieurs ont été mis en place au pourtour des bâtiments, en commençant par la partie avancée. Ils sont déplacés en fonction de l’avancement du chantier, afin de ne pas masquer toutes les façades en même temps et de laisser libre accès au bâtiment pour les visites. La restauration de la grosse tour suit celle des bâtiments conventuels.

Couverture

Les travaux de couverture ont démarré en janvier 2022 par la dépose en démolition des tuiles et des ardoises existantes, les gouttières et les descentes en zinc ont été démontées, ainsi que le liteaunage* ancien. Le faîtage a été démoli.

La pose de liteaunage neuf est intervenue puis les tuiles neuves ont été posées, les égouts en bas de pente refaits ainsi que le faîtage ; des chatières de ventilation ont été installées.

La réfection des couvertures et des jouées* de lucarnes de la partie avancée en essence de châtaigner a été menée à bien ainsi que celle des solins* à la base des souches de cheminée ; des protections grillagées anti-volatiles ont été placées sur les cheminées afin d’empêcher l’entrée des volatiles. 

Maçonnerie - Pierre de taille 

Les travaux de maçonnerie consistent en la reprise des arases avec la réfection partielle des pierres de corniche et le rejointoiement des pierres afin de les protéger contre les infiltrations d’eau et d’en harmoniser l’apparence. Les souches de cheminée sont toutes restaurées, la souche de la cheminée sud partiellement déformée a été déposée et reposée.

Charpente - Menuiserie bois 

La restauration des charpentes se compose de plusieurs étapes, le brossage des bois, le remplacement partiel des bois pourris ainsi que des chevrons dégradés ou cassés, la restitution des pièces de noues et celles des sablières manquantes ou pourries, la suppression des renforts bois ou métalliques, le remplacement des pièces manquantes : aisseliers, entretoises, etc. 

Puis, les chevilles manquantes sont remises en place et les chevilles cassées remplacées ; les brides, étriers, tirants de cheminée, ancres, etc. sont révisés avant de bénéficier d’un traitement anticorrosion et de leur mise en peinture. Un traitement fongicide et insecticide est appliqué sur les charpentes. Un paratonnerre avec double descente et pointe aux normes sera mis en place sur la tour sud-est. 

* Liteaunage : Il s’agit de l’assemblage des liteaux de la charpente, le liteau étant un élément en forme de longue planche de bois soutenant la couverture.

* Jouée de lucarne : La jouée de lucarne  correspond à la partie triangulaire et verticale située sur le côté de celle-ci, se détachant de la toiture.

* Solin : Le solin est un élément qui sert à assurer l'étanchéité de la toiture aux endroits de raccordement avec une cheminée ou un mur de niveau différent. 

Extrait du rapport final de l’Agence Aedificio en charge de la maîtrise d’œuvre (juin 2021)

Chantier de rétablissement de la toiture de la nef de l’église abbatiale 

Puis, interviendra le rétablissement de la toiture de la nef de l’église abbatiale du XIIe siècle ; le Ministère de la Culture en a approuvé le principe déjà envisagé en 1989 et 1992. Les murs subissent les outrages du temps qui mettent en péril l’intégrité des restes du bâti, et seule la mise en place d’une toiture peut assurer la sauvegarde de l’ensemble des maçonneries d’origine.

Chantier emblématique, cette réalisation évoquera un des aspects primitifs de l’église abbatiale dont le toit s’est effondré au XIXe siècle ; six des neuf vitraux anciens, dont une représentation de saint Augustin acquis en 2021 auprès de la paroisse de Ruffec prendront place dans les fenêtres plein cintre de la nef.

Venez découvrir La Réau

Une abbaye de fondation royale au cœur du Poitou

Visiter l'Abbaye Royale de La Réau, c'est participer à sa sauvegarde !

Coordonnées

Abbaye Royale de La Réau
2, chemin de La Réau
86 350 Saint-Martin-l’Ars

(Voir la carte en pleine page)

Lettre d'information

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

| Copyright ©2020-2022 Abbaye Royale de la Réau | Tous droits réservés | Mentions légalesPolitique de confidentialité |
Réalisation et création inPhobulle

 
Notre page Facebook Notre page Instagram