Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience sur notre site. En cliquant sur “Je comprends“, vous acceptez notre utilisation des cookies.

Bâtiments

Par Bernard Ruel, architecte du patrimoine

Les travaux 2020 portent sur le logis du prieur, la grange dîmière et le chai.

 

Le logis du prieur : corps central

Extérieurs

Le rez-de-chaussée du corps de bâtiment abritait la cuisine et les services. Le prieur avait son appartement à l’étage où les cheminées sont lambrissées et les murs dotés de lambris d’appui.
La charpente sera consolidée, les sablières de brisis et l’arêtier hors d’usage, seront remplacés.
Les couvertures seront reprises à l’identique.
Les enduits seront restaurés en recherche, les plates-bandes de baies affaissées seront réalignées et brochées.
Les gonds des volets seront supprimés et des bouchons de pierre à joints marbriers réalisés en lieu et place de ceux-ci.
Les couronnements de lucarne seront restaurés, les souches de cheminées badigeonnées.
Les menuiseries seront reprises selon leur modèle XVIIIe primitif : avec 10 carreaux par vantail sous imposte.

Intérieurs

Les travaux seront réalisés de façon à conserver au maximum la qualité historique du bâtiment. Il gardera sa vocation de logement, les combles accueilleront deux chambres, la charpente y restera apparente.
Tous les enduits de ciment du rez-de-chaussée seront piqués et repris à la chaux.
Les parties de plancher hors d’usage seront remplacées, les plafonds restitués.

Logis du prieur : aile sud

Extérieurs

Les ouvertures du côté de l’entrée de la propriété seront reproportionnées.
Le bâtiment sera aménagé pour accueillir un logement dont les chambres pourront être louées de façon indépendante.
Les couvertures et les pièces de charpente hors d’usage seront restaurées.
Les menuiseries seront en partie conservées ou restaurées.
Les ouvertures neuves seront traitées avec des encadrements de pierre en harmonie avec le bâti ancien.
Un angle de mur soufflé sera démonté et remonté.

Logis du prieur : aile nord

Les travaux nécessaires pour remonter la ruine pourraient faire l’objet d’un chantier de jeunes encadré par un architecte du patrimoine après acceptation par la DRAC.

Grange dîmière

Le volume de la grange amputé de trois travées de charpente sera restitué.
Les charpentes seront remontées et les couvertures rétablies comme à l’origine sur voliges.
Les arases seront consolidées et la partie de mur manquante relevée, les enduits seront repris en recherche.
Après avis des archéologues et analyse de la base de l’ancien mur d’étable, celui-ci sera déposé.

La grange dimière de l'Abbaye Royale de La Réau en 1960 

La grange dîmière (partie à droite où se situe l’actuelle boutique) dans les années 60
Le toit n’est pas encore effondré

La grange dimière de l'Abbaye Royale de La Réau, de no sjours

La grange dîmière de nos jours, la toiture est amputée de trois travées de charpente

La grange dîmière, vue intérieure actuelle

La grange dîmière, vue intérieure actuelle

Chai

Une dalle de sol sera réalisée au rez-de-chaussée du chai en attente de la pose du revêtement final pour permettre d'accueillir ultérieurement la boutique.

Venez découvrir La Réau

Une abbaye de fondation royale au cœur du Poitou

Visiter l'Abbaye Royale de La Réau, c'est participer à sa sauvegarde !

Coordonnées

Abbaye Royale de La Réau
86 350 Saint-Martin-l’Ars

(Voir la carte en pleine page)

Horaires

  • Septembre et octobre : mercredi de 14h à 17h30, samedi et dimanche de 11h à 17h30 (sauf le 5 septembre fermé).
  • Vacances de la Toussaint (19 octobre au 1er novembre inclus) : du mardi au dimanche, de 11h à 17h30.
  • Fermeture le 2 novembre.

Tarif : à partir de 6€

Lettre d'information

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

| Copyright ©2020 Abbaye Royale de la Réau | Tous droits réservés | Mentions légalesPolitique de confidentialité |
Réalisation et création inPhobulle